Vélo’v ou Barclays Cycle Hire, lequel préférez-vous ?


En écho à la chronique d’Alexandre Prot expatrié au Canada à propos du vélo’v montréalais appelé BIXI, il convient de continuer le tour du monde des systèmes de libre-service de vélo.

Non plus outre-atlantique mais outre-manche cette fois, l’ADC7 a enquêté à Londres ! La capitale britannique vient en effet de fêter le premier anniversaire de son système de location en libre-service appelé pompeusement « Barclays Cycle Hire ». La célèbre banque britannique y a apposé son nom car elle a financé en partie l’installation du système et pense pouvoir le rendre rentable à moyen terme. Petite présentation du système : il s’agit de 6000 vélos répartis sur 400 stations dans le centre de Londres et déjà environ 80 000 abonnés. Pour rappel, le système lyonnais, c’est 4000 vélos répartis sur 343 stations et 60 000 abonnés donc pas de quoi rougir pour l’instant face à Londres. Le maillage des stations est fin soit une station tous les 300 mètres. Tout comme à Lyon, la municipalité souhaite développer l’usage du vélo. L’ambition est de faire passer de 2,5 à 5% la part des déplacements à vélo dans Londres d’ici quelques années…A noter que ce sont plus ou moins les mêmes chiffres à Lyon.

Côté tarifs, Londres ne faillit pas à sa réputation de ville chère puisque l’abonnement annuel est de 45 livres sterling ( 54 euros) au lieu de 15 euros à Lyon et entre 29 et 39 euros à Paris. Concernant le fonctionnement, c’est à peu près pareil qu’à Lyon, la première demi-heure est gratuite pour les détenteurs d’un abonnement, la deuxième demi-heure est payante à hauteur d’1 livre sterling (1,10 euro) etc…

Point de chauvinisme lyonnais mal placé, remettons donc les choses à leur place. Sans rentrer dans les détails, le principe même de vélos en libre service date des années 70 aux Pays-Bas et au Danemark. Après plusieurs expérimentations à petite échelle à La Rochelle, à Gijon et Cordoue. La ville de Rennes se dote du premier système informatisé de vélos en libre service au monde dans les années 90. Lyon n’a certes pas inventé le concept mais c’est là ou pour la première fois, ce genre de système y est développé à grande échelle. Le système vélo’v fonctionne depuis le 19 mai 2005 et est exploité par la société JC Decaux. Pour plus d’information, le site de vélo’v.

Dorian Charrel – chargé de projet Développement Durable
Association de Développement du Commerce de Lyon 7è (ADC7)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *