Révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) et alignements commerciaux …

Lundi 9 juin, dans le cas de la révision du Plan Local d’Urbanisme Commercial de Lyon (PLU), les adjoints à l’urbanisme et au commerce de la Mairie du 7e arrondissement de Lyon, Jean-Marc DUCARRE et Romain BLACHIER accompagnés de Georges SOREL, le Président de l’Association de Développement du Commerce de Lyon 7e arrondissement, ont arpenté le quartier de la Guillotière afin de déterminer les artères commerciales qui ont vocation à bénéficier d’un alignement commercial.

Parmi les artères qui ont été retenues on peut citer, une partie de la rue Sébastien Gryphe et des tronçons de rues se connectant à l’avenue Jean Jaurès.

Pour mémoire le Plan Local d’urbanisme de Lyon offre plusieurs possibilités :

Des alignements toutes activités qui autorisent la présence d’activités de commerce et de service, mais qui excluent la transformation de commerces en logements. La plupart des rues commerçantes de notre arrondissement se trouvent dans cette situation : avenue Jean Jaurès, cours Gambetta, rue de Marseille, Place Jean Macé, place des Pavillons…

Des alignements purement commerciaux qui ne permettent que des implantations commerciales au sens strict (hors prestations de services comme les banques, assurances, laboratoires d’analyses…). C’est le cas de la partie de la grande rue de la Guillotière comprise entre la rue de Marseille et la rue de la Madeleine, de la partie de la rue de la Madeleine comprise entre la grande rue de la Guillotière et la rue Saint Lazare.

L’absence d’alignements commerciaux autorise toutes les situations : commerce et d’activités de services, logements.

A ceci vient s’ajouter des polarités commerciales qui déterminent le plafond de nombre de mètres carrés possibles par artère.

Patrice Iochem, Responsable développement commerce
Association Développement Commerce Lyon 7e arrondissement (ADC7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *