Mardi 23 mars 2010, la CCI de Lyon organisait sa traditionnelle Rencontre des Unions Commerciales


La CCI de Lyon organise, depuis 2006, Les Rencontres des unions commerciales dont l’objectif est de permettre aux dirigeants d’unions commerciales de se rencontrer dans le but d’échanger et de débattre sur des thématiques variées.

C’est dans ce cadre que s’est déroulée, mardi 24 mars 2010, une nouvelle édition des Rencontres des unions commerciales.

Au cours de cette réunion l’association des commerçants Lyon Côté Croix Rousse a présenté sa stratégie et ses actions de communication.
J’aurai l’occasion de détailler ce point à l’issue de l’assemblée Générale de Lyon Côté Croix Rousse qui se déroulera jeudi 25 mars 2010.

L’autre point à l’ordre du jour concernait la thématique des chèques cadeaux portés par des associations de commerçants en vue de capter une clientèle d’entreprise.

La Fédération des Associations de Commerçants et d’Artisans du Pays Beaujolais a présenté sa démarche de chèques cadeaux engagée depuis 2006.

Le chiffre d’affaires généré dans le Beaujolais par les chèques cadeaux a évolué, au fil des années, pour atteindre aujourd’hui 150 000 euros par an.
400 commerçants issus des différentes associations de commerçants du territoires proposent ces chèques cadeaux.
Côté gestion, la CCI du Pays Beaujolais met à disposition de la fédération des commerçants une personne à temps plein.
Le coût annuel par commerçant pour bénéficier de ce dispositif est d’une dizaine d’euros, auxquels il convient d’ajouter 3,5% de frais de gestion pour les chèques reçus par les commerçants

Concernant, la démarche de chèques cadeaux menée sur Lyon depuis 2009 par l’association Lyon Commerce Proximité (qui fédère les associations de commerçants des 4e, 7e, 8e et 9e arrondissement), on peut indiquer que 200 commerçants, issus des quatre arrondissements cités, sont engagés dans la démarche.
Une chargée de mission, financée uniquement par l’association, s’occupe de la commercialisation des chèques cadeaux auprès des entreprises.
Les commerçants commenceront à recevoir les premiers chèques cadeaux à l’automne.

Restera à trouver un modèle économique viable qui assurera la pérennité de ce dispositif.
Il est à noter que le chèque cadeau est un produit qui est exonéré des contributions de la sécurité sociale et qui n’entre pas dans l’imposition du salarié qui le perçoit.

Patrice Iochem, Responsable développement commerce
Association de Développement du Commerce de Lyon 7e arrondissement (ADC7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *