Le phénomène des caisses automatiques dans la grande distribution de l’agglomération lyonnaise

On évoque de plus en plus souvent les caisses automatiques qui actuellement sont expérimentées dans de nombreux magasins de la grande distribution.

Je me suis rendu dans un hypermarché de la périphérie de l’agglomération lyonnaise pour tester l’une de ces caisses automatiques.

J’ai trouvé l’utilisation de cet équipement très aisé et techniquement «convivial». De plus le gain de temps est indéniable. Il y a donc, à mon avis, de fortes probabilités pour que ce système, à terme, se généralise.

Alors les inquiétudes des hôtesses de caisse, pour la pérennité de leurs emplois, sont-elles fondées ?

Sur ce que j’ai vu, une personne pour contrôler quatre caisses, et on peut imaginer que cette même personne puisse facilement contrôler, au moins, deux caisses supplémentaires, je répondrai par l’affirmatif.

Alors la question est de savoir si la grande distribution réaffectera les postes «économisés» à  d’autres tâches comme, par exemple, du conseil à la clientèle, comme c’est le cas dans le commerce dit de proximité ?

En tout cas une chose est certaine, si ce système de caisses automatiques permet bien à la grande distribution d’effectuer des économies de structure, il conforte la tendance d’un retour de la population en direction des centres de villes et de quartiers car, ce système permet aux commerces de proximité de mettre, encore plus, en avant leur côté humain, convivial et chaleureux.

Et dans mon esprit, je considère les supérettes ou certains supermarchés situés au cœur des quartiers, comme étant partie intégrante de l’équipement commercial de proximité.

Patrice Iochem, Chargé mission
Association Développement Commerce Lyon 7e arrondissement (ADC7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *