La mutation de locaux commerciaux vers des activités de service …

Lors de précédents billets j’avais eu l’occasion de traiter de la mutation de locaux accueillant des commerces traditionnels (prêt à porter, alimentation …) vers des activités de service (immobilier, banque …).

Aujourd’hui, le cours Gambetta situé à la frontière des 3e et 7e arrondissement de Lyon est confronté à ce phénomène.

Pour mémoire, le cours Gambetta est une artère commerciale importante de Lyon qui bénéficie d’une situation favorable : dans le prolongement direct de la presqu’île de Lyon, à proximité de deux stations de métro, d’une ligne de tramway, d’un parking …

Le linéaire commercial du cours Gambetta est composé d’un nombre important de commerces de prêt à porter, ce qui contribue à son attractivité commerciale.

En 2007, un magasin de luminaire « Reflets du Temps » a été transformé en agence de travail temporaire, puis se fut le tour de la « Brasserie de l’Industrie » reprise toujours par une agence de travail temporaire.

Aujourd’hui un commerce de fleurs vient d’être repris par une agence immobilière (photo ci-dessus).

Ce qui signifie qu’en quelques mois, la partie du cours Gambetta comprise entre la rue Vendôme et les berges du Rhône (environ une soixantaine de commerces) a vu 5% de son linéaire commercial muter.

Il est à noter qu’au fil des mois ce phénomène devient une tendance lourde sur les principales artères commerciales du 7e arrondissement de Lyon.

Patrice Iochem, Responsable développement commerce
Association Développement Commerce Lyon 7e arrondissement de Lyon (ADC7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *