La chronique de Jean-Yves LOMBARDI et de Georges SOREL

 

Les illuminations de fin d’année représentent pour les habitants et les usagers des différents arrondissements de Lyon le lancement de la période des fêtes.

Ces illuminations de rues sont financées à parité entre les commerçants et la ville de Lyon.

Cette année ni le quartier de Gerland (place des Pavillons) ni l’avenue Jean Jaurès, principale artère commerciale du 7e arrondissement, ne seront illuminées.

Pour ce qui concerne l’avenue Jean Jaurès il s’agira de la première fois depuis plus de quinze ans.

Les raisons qui ont conduit à cette situation sont multiples :

  • La modification au fil des années de la composition du linéaire commercial a vu disparaître les commerçants qui traditionnellement finançaient ces illuminations,
  • Les coûts de pose, de dépose et d’alimentation en électricité n’ont, au fil des années, cessé d’augmenter,
  • Le moindre projet concernant l’avenue Jean Jaurès représente 10 000 euros,
  • Les contraintes techniques sont devenues de plus en plus drastiques,
  • Enfin, la conjoncture économique amène les commerçants à prioriser leurs dépenses.

En 2007 déjà l’avenue Jean Jaurès avait failli ne pas être mise en lumière, l’Association de Développement du Commerce de Lyon 7e arrondissement avait financé in extremis la quote-part manquante. Cette année pour cause d’incertitude sur l’accompagnement qui sera apporté en 2009 à l’association par les partenaires publics il n’est pas possible de reproduire cet accompagnement.

Les rues de la Madeleine et Chevreul ainsi que la place Jules Guesde seront pour leur part illuminées.

Jean-Yves LOMBARDI et Georges SOREL, Co-Présidents
Association Développement Commerce Lyon 7e arrondissement (ADC7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *