La chronique de Georges SOREL

Ma chronique s’attache, en général, à évoquer le développement économique du 7e arrondissement de Lyon.

Ce billet est particulier puisqu’il est consécutif à un drame qui s’est déroulé cette semaine.

Lundi 10 mars, un de nos collègues commerçant qui tenait un magasin de presse, Place des Pavillons à Gerland, a mis fin à ses jours en se pendant dans son magasin.

Face à ce drame de la vie, je voudrais, au nom des commerçants et des artisans de notre arrondissement présenter à son épouse, à ses enfants, à sa famille et à ses proches mes sincères condoléances.

Je me souviens que lors d’une visite de terrain nous avions évoqué ensemble la difficulté pour les personnes à mobilité réduite de se garer pour se rendre chez les praticiens de la Place des Pavillons. Malgré ces propres problèmes il était attentif à ceux des autres.

Je voudrais revenir sur le, rôle social du commerçant dans nos villes que j’ai, à maintes, reprises eu l’occasion de souligner : écoute des habitants, petit mot de réconfort …

Souvent, le commerçant ou l’artisan qui, chaque jour, se trouve en contact, avec des dizaines de personnes se retrouve paradoxalement seul face à ses problèmes.

Je voudrais, pour finir, rendre hommage à tous les commerçants et à tous les artisans pour le travail qu’ils effectuent au quotidien.

Georges SOREL, Président
Association Développement Commerce Lyon 7e arrondissement (ADC7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *