La chronique de Georges SOREL

Suite à la conférence de presse de la Fédération Française des Associations de Commerçants du 5 février, j’ai participé, jeudi 7 février, à une émission de France Inter, France Bleu.

Actuellement les médias nous interrogent beaucoup sur le devenir du commerce de proximité et sur le rapport ATTALI etc.

Le thème central de cette émission radio était cette fois l’ouverture du dimanche.
On finit par connaître mon opinion là dessus …

Dilution du chiffre d’affaire, problèmes de gestion mais surtout problèmes humains.

La majorité de nos employés sont des femmes. Elles ont à assurer leur vie de vendeuse, leur vie familiale. Ce n’est certes pas en les faisant travailler le dimanche que l’on va les aider à assumer tout cela. D’autant que la récupération du dimanche se ferait, presque à coup sûr, le mercredi ce qui amènera les mères de famille à faire les courses dans des magasins qui n’auront plus de vendeuses …

Cela dit si le travail du dimanche se fait sur la base du volontariat et en accord avec l’entreprise c’est admissible.

Du reste les trois auditrices qui sont intervenues ont abondé dans mon sens. Je ne pense pas que ces témoignages venus de partout en France, de la part de femmes, soit un hasard.

Un dernier point, je trouve curieux que les principaux tenants de l’ouverture du dimanche soient des responsables de magasins d’usine.

On voudrait faire faire du tourisme, dominical, périphérique au détriment des centres villes que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

Mais après tout c’est un choix de vie …

Georges SOREL, Président
Association Développement Commerce Lyon 7e arrondissement (ADC7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *