La chronique de Georges Sorel

Depuis le mois d’octobre 2006, nous avons vu 400 commerçants et résolu le plus gros des problèmes posés lors de ces rencontres. Du déplacement de la corbeille à papier à quoi demander à qui.

En cette fin d’année l’heure est aux bilans. D’une manière générale et sans surprise les points noirs évoqués sont la propreté, la sécurité, le stationnement.

Pour la propreté, un net mieux général avec une difficulté persistante sur la place Gabriel Péri et encore ici et là des dépôts sauvages.

Gageons qu’avec la nouvelle brigade de de Police Municipale on aura là aussi une amélioration.

La sécurité ou plus exactement le sentiment d’insécurité, est un problème difficile à traiter car subjectif et perçu différemment suivant les personnes. On nous parle souvent des caméras de surveillance. Elles avaient été décriées à leur installation. Il faut croire que c’était une erreur puisqu’elles sont aujourd’hui réclamées.

Pour le stationnement un effort a été fait pour les commerçants pour utiliser les transports en commun. Ce n’est pas toujours simple car ils ont souvent besoin d’avoir un véhicule et c’est même parfois impossible pour les travailleurs de nuit notamment.

Il n’y a pas en l’espèce de remède miracle, mais je crois que c’est l’association des différents moyens, transports en commun, co-voiturage, auto-partage, et le tout favorisé par le Plan de Déplacement Entreprise lancé, pour la première fois en France, par l’Association de Développement du Commerce de Lyon 7e arrondissement, au mois de novembre, qui permettra d’alléger la charge des voitures dans la ville.

Nous avons également lancé une réflexion sur une carte de stationnement sur le modèle de la carte résident. Elle existe depuis un an à Paris sous le nom de Sésame.

Bref  si on arrive à modifier quelque peu nos habitudes de déplacement il sera ensuite beaucoup plus facile d’accepter les exceptions voire même les cas insolubles.

Georges SOREL, Vice-Président
Association Développement Commerce Lyon 7e arrondissement (ADC7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *