La chronique de Georges SOREL

J’ai souhaité consacrer cette chronique à l’ouverture, le 26 septembre dernier, d’un supermarché à l’enseigne LIDL rue de Marseille dans le 7e arrondissement de Lyon.

J’ai interrogé, Marielle GREGOIRE, la responsable d’expansion du groupe de distribution LIDL, afin qu’elle nous expose les motivations qui ont conduit sa société à choisir notre arrondissement.

Georges SOREL, Vice-Président Association Développement Commerce Lyon e arrondissement (ADC7)

 

Pouvez-vous nous présenter l’enseigne LIDL ?

Implantée en France depuis 1987, la société LIDL France dont la maison mère se trouve en Allemagne, compte 1 300 magasins répartis sur tout le territoire pour un effectif d’environ 15 000 salariés. S ‘appuyant sur 17 bases logistiques, elle est leader sur un marché du maxidiscompte qui représente aujourd’hui 12% de l’ensemble du marché alimentaire.

Le succès de l’enseigne LIDL tient avant tout à l’efficacité d’un concept : vendre des produits de qualité à des prix défiants toute concurrence.

Ces différences de prix ne se font en aucun cas au détriment de la qualité des produits, mais grâce aux économies que nous réalisons par nos volumes d’achat, notre logistique et notre présentation. Pas de recette miracle : tout notre concept tient en une maîtrise des coûts rigoureuse et des choix stratégiques originaux.

LIDL est un distributeur et se concentre sur son cœur de métier. Nous ne sommes pas animés d’une volonté hégémonique de tout faire sous le même toit. Il n’y a pas de transformation des denrées alimentaires dans nos magasins.

Dans un contexte commercial comme celui de la rue de Marseille, ce positionnement nous place comme un moteur de l’animation commerciale du quartier et non comme un concurrent des commerces existants.

Quelles ont été vos motivations pour vous implanter rue de Marseille ?

LIDL se positionnant comme un commerce de proximité, cet emplacement avait tout pour nous séduire :

Plus de 80 000 habitants, de catégories socioculturelles très diverses, à moins de 10 minutes en voiture avec d’importantes perspectives d’évolution puisque de nombreux immeubles sont en cours de construction.

Des accès évidents pour les voitures : carrefour des rues de Marseille et Université et possibilité de créer un parking de 50 places en sous-sol.

Et pour les piétons : facilités offertes par les transports en commun, notamment le tramway particulièrement fréquenté par les étudiants.

Un quartier commerçant : il est plus facile de démarrer un magasin lorsque les habitudes de consommation préexistent. C’est le cas rue de Marseille et rue de l’Université où nous pensons participer au maintien, à la dynamisation et au développement du commerce grâce à une offre moderne et adaptée aux attentes de la clientèle.

Vos projets pour le 7e arrondissement ?

Le succès du magasin de la rue de Marseille prouve que nous répondons à une attente de la population. Nous espérons ne pas nous arrêter en si bon chemin. Nous avons un chantier en cours rue de la Guillotière. Ce magasin devrait ouvrir au premier trimestre 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *