La chronique de Geoges Sorel

 Le commerce est un acteur naturel du développement des villes, c’est aussi un enjeu urbain.

Les commerçants font partie de la vie de la cité, au travers des services qu’ils rendent à la population, de l’animation qu’ils développent, des liens sociaux qu’ils favorisent et de l’attractivité économique qu’ils génèrent.

Les activités marchandes sont des composantes majeures de l’environnement urbain qu’elles contribuent à structurer. Le commerce concours également à l’équilibre et à l’aménagement des territoires ruraux et urbains.

Les associations de commerçants jouent un double rôle.

Etre une force d’actions permettant d’attirer et de fidéliser les consommateurs, pour développer l’activité commerciale : animations, carte de fidélité, catalogue, magazine de promotion du commerce …

 Etre une force de proposition pour une meilleure adaptation de l’environnement du commerce, accessibilité, stationnement, plan de circulation, voirie, aménagement urbain, sécurité …

Les associations de commerçants s’organisent pour construire une dynamique de l’espace marchand, aider les entreprises à accroître performance et compétitivité, améliorer l’offre commerciale et développer les services à la clientèle, animer et communiquer pour promouvoir la ville, agir auprès de la municipalité et des pouvoirs publics, représenter et défendre les intérêts des adhérents.

La stratégie des associations de commerçants repose sur une bonne connaissance de la situation locale, sur un plan d’actions annuel, sur un budget, sur une organisation en commissions spécialisées et sur des partenariats actifs.
 
L’avenir commercial passe donc par une approche concertée réunissant les commerçants, la municipalité, les chambres consulaires, les habitants et tous les autres acteurs locaux.

Georges Sorel
Vice-Président Association Développement du Commerce Lyon 7e arrondissement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *