Des soldes d’hiver en demi-teintes pour les commerçants du 7e arrondissement de Lyon

 

Le mois de janvier annonce généralement une période de suractivité pour les commerçants avec la période des soldes.

Cette année cependant, le constat est mitigé dans le 7e arrondissement de Lyon.
70% des commerçants interrogés estiment que ce cru sera moins bon que les précédents (qui n’avait déjà pas été formidable).

Si les deux premières journées ont été relativement bonnes pour certains, d’autres n’ont pas vu l’affluence habituelle des clients vers leur boutique.

Le premier week-end a été généralement décevant avec une clientèle qui a déserté les rues commerçantes pour rester chez elle et commander sur Internet ou pour se rendre dans les centres commerciaux.

Seuls certains franchisés et les commerçants les plus spécialisés ont pu tirer leur épingle du jeu.

D’autres encore ont adopté une stratégie mixant vente traditionnelle et vente sur Internet.

Au contexte économique difficile et aux éléments naturels peu coopératifs s’ajoute un nouveau facteur déstabilisant pour cette période, les soldes flottants.

Nouvellement institués dans le cadre de la Loi de Modernisation de l’Economie (LME), ils semblent avoir portés un coup aux commerces les plus fragiles.

Le budget habituellement réservé pour cette période a cette fois été « mité » par les diverses soldes qui se sont égrainées au fil de la saison sans une réelle uniformité.

Cette perte de repère est finalement néfaste aux commerçants et aux usagers des commerces.

Il serait donc souhaitable qu’une évaluation des soldes flottants soit réalisé dans les prochains mois.

Mireille BRACASSAC, Chargée de communication
Association Développement Commerce Lyon 7e arrondissement (ADC7)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *