25e visite de terrain, avenue Jean Jaurès, dans le 7e arrondissement de Lyon …

Mardi 18 septembre, l’Association de Développement du Commerce de Lyon 7e arrondissement, a réalisé sa 25e visite de terrain, avenue Jean Jaurès (partie Guillotière). Pour l’occasion 12 commerçants ou artisans ont été rencontrés (photo, ci-dessus, Georges SOREL, Vice-Président de l’ADC7, en compagnie d’un commerçant de l’avenue Jean Jaurès).

Depuis octobre 2006, 326 commerçants ou artisans ont été, individuellement, rencontrés.

Le linéaire commercial de cette partie de l’avenue Jean Jaurès est composé d’un peu plus d’une centaine de cellules commerciales.

L’avenue Jean Jaurès est avec le cours Gambetta, situé à proximité, l’axe majeur de l’attractivité commerciale du 7e arrondissement de Lyon.

Le linéaire commercial est varié : mercerie, papeterie, commerces de vêtements, bijouterie, magasins d’optique, coiffeurs, magasin de moto, activités de services, boucherie, traiteur, fromagerie, pâtisserie, supérettes …

Au fil des années, la composition du linéaire commercial de l’avenue se modifie, les franchisés et enseignes remplacent les commerçants indépendants (principalement pour les activités de service).

Il est à noter une singularité de cette artère un nombre de salons de coiffures très importants, plus d’une dizaine.

L’avenue jean Jaurès se trouve confrontée aux départs à la retraite des commerçants indépendants qui détiennent des emplacements commerciaux stratégiques (angle de rue …).

Il sera donc important, et dans la mesure du possible, que ces emplacements soient repris par des activités complémentaires de l’existant.

L’avenue Jean Jaurès sera aussi fortement impactée par la création de la halte multimodale de la place Jean Macé (train + métro + tramway + bus) qui généra des flux piétons supplémentaires et donc potentiellement du chiffre d’affaires pour les commerçants et artisans.

On peut également souligner l’ouverture prochaine d’une bibliothèque.

L’autre point positif concerne la transformation de commerces en magasins d’équipement de la personne.

Patrice Iochem, Chargé de mission
Association Développement Commerce Lyon 7e (ADC7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *