Gare Jean Macé: la 5è gare de la Métropole

 

gare jean macé

source: wikipédia

Le secteur de la place Jean Macé est amené à renforcer son rôle de nœud central du 7è arrondissement en termes d’intermodalité, il comporte actuellement :

  • plusieurs voies de circulation automobile au croisement de l’avenue Berthelot et de l’avenue Jean Jaurès
  • une gare TER SNCF
  • une station de métro
  • une station de tramway
  • 6 lignes de bus urbains
  • 4 stations vélo’v pour 81 vélos dans un rayon de 100 mètres autour de la gare
  • Des pistes et aménagements cyclables
  • Un stationnement payant favorisant la rotation des véhicules
  • 5 véhicules Bluely d’autopartage
  • 2 véhicules Citiz LPA d’autopartage

La création de la Gare Jean Macé en 2009 de ce qui ne devait être au départ qu’une halte ferroviaire est un premier pas vers une intermodalité train/transports en commun/modes actifs sur le territoire du 7è. L’objectif de la gare était en 2009 de « désaturer » pour reprendre l’expression de la SNCF, la gare de la Part-dieu distante de seulement 3 stations de métro. L’enjeu est de taille pour le territoire car la gare SNCF Jean Macé devrait pouvoir accompagner le développement massif du quartier de Gerland à proximité en lien avec les projets urbains de la ZAC du Bon Lait et des Girondins pour ne citer qu’eux. La desserte et la fréquence des trains reste néanmoins à améliorer au vu des potentialités de développement du secteur à court et moyen terme (forte hausse du nombre d’habitants et de salariés…).

Aujourd’hui, la gare Jean Macé compte un trafic de 565 590 voyageurs en 2014 (source: Open data SNCF), ce qui en fait la 5è gare de la métropole lyonnaise devant Gorge de Loup et Gare de Vaise en termes de trafic, bien loin derrière la gare de la Part-Dieu et ses 29 millions de voyageurs annuels !

Lyon 7 Rive Gauche

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *