Les vélos en libre service menacés ?

COUL1

 

Olivier Razemon a publié hier un article sur le Blog du journal Le Monde au sujet de l’abandon probable des systèmes de vélo en libre-service par les municipalités de Pau et Valence. Les équivalents du vélo’v lyonnais respectivement appelés Idecycle et Libélo. Bien que différents puisque géré par une société comme Kéolis (Pau) et en régie municipale (Valence), le modèle économique des systèmes de vélo en libre-service apparaît de plus en plus fragile si les vélos sont amenés à être sous-utilisés comme c’est le cas dans ces 2 villes. Loin d’être une solution en soi pour amener les habitants à utiliser le vélo comme mode de transport, la mise en place des systèmes de vélo en libre-service doit s’accompagner d’une réelle politique cyclable par les municipalités.

 

 

Du côté de Lyon, Vélo’v a (déjà) fêté ses 9 ans de mise en service. Tout comme les autres arrondissements lyonnais et Villeurbanne (mais également dans une bien moindre mesure, Caluire et Vaulx-en-Velin), le territoire du 7è arrondissement est maillé par le réseau des 347 stations et quelque 4000 vélos. Pour rappel, le 7è regroupe 40 stations dont 24 stations dans le quartier de la Guillotière (Jean Macé compris) et 16 stations dans le quartier de Gerland.

 

Ce sont au total 813 vélo’v qui se répartissent sur ces 40 stations soit une moyenne de 20,3 vélo’v par station. Dans le détail, 464 vélo’v sont situés à la Guillotière et 349 à Gerland. On ne note d’ailleurs pas de différence concernant la taille de la station entre les deux quartiers.

 

Lyon 7 Rive Gauche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *