L’appareil commercial de Lyon 7e arrondissement

L’appareil commercial du 7e arrondissement de Lyon montre, en nombre de boutiques, une situation proche de la moyenne nationale. Dernière cette vision globale, on note cependant quelques caractéristiques majeures.

Deux points d’attraits se distinguent : les cafés hôtels restaurants avec 360 points de vente et l’hygiène et la beauté avec 79 coiffeurs, 26 pharmacies, 15 pressings, 9 opticiens.

Les cycles-auto et les services sont très légèrement plus représentés que la moyenne. L’équipement de la maison se positionne dans la moyenne. Les commerces alimentaires spécialisés sont très légèrement sous représentés.

Le principal point faible est constitué par l’équipement de la personne, peu représenté sur l’arrondissement avec 83 points de vente.

La gamme de prix transcrit le niveau qualitatif de l’offre commerciale de l’arrondissement. On s’aperçoit que dans le 7e arrondissement de Lyon, les commerces sont exclusivement positionnés sur le segment moyen et bas de gamme.

Dans le commerce, les enseignes nationales (ou internationales) jouent un rôle majeur :

Pour la communication, qui génère notoriété et attractivité, on est facilement prêt à se déplacer pour acheter dans un magasin à enseigne, alors que les commerces indépendants bénéficient plus de l’attractivité collective d’un pôle commercial.

Pour la qualité de leur offre, grâce à un merchandising généralement poussé, qui attire.

Dans le 7e arrondissement, les enseignes nationales contrôlent 10% des points de vente, ce qui correspond à une proportion assez faible, le taux est souvent proche de 20%.

Il est à noter que les activités de service représentent un tiers des enseignes représentées.

Patrice Iochem, Chargé de mission

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *