Cellules commerciales et mitage

Selon l’étude menée par la société SM Conseil, en juillet 2001, le 7e arrondissement de Lyon comptait 1 689 cellules commerciales dont 1 284 en activité soit un taux de cellules commerciales vacantes ou taux de mitage de 24%.

Une cellule commerciale est un local ayant pour vocation d’accueillir une activité commerciale en rez-de-chaussée sur une rue commerciale. Il est à noter que les cellules commerciales en étages signalées clairement par une enseigne sont prises en compte.

La moyenne nationale de cellules vacantes est de 12%. Néanmoins si on se base sur des territoires proches de Paris ou de Marseille la situation du 7e arrondissement de Lyon est proche de ce qui est observé sur ces territoires.

La densité commerciale de l’arrondissement était d’une cellule commerciale pour 36 habitants ce qui correspond à un ratio élevé mais courant pour un territoire en contexte urbain dense.

A titre indicatif, la densité commerciale se situe dans une fourchette de 1 pour 30 à 1 pour 40 dans les villes ou unités urbaines de 10 000 à 25 000 habitants, et de 1 pour 45 à 1 pour 60 dans le cadre d’une agglomération de plus grande taille enfin de 1 pour 60 à 1 pou 70 en milieu rural.

Derrière ces chiffres, il existe sur le 7e arrondissement de Lyon de fortes disparités entre les différentes artères commerçantes.

Sur les 30 rues comptant plus de 12 cellules commerciales, 14 atteignaient ou dépassaient un taux de mitage de 25% et à l’inverse 7 sont en dessous de 11%.

Il est à noter que depuis la réalisation de cette étude la situation de certaines artères s’est améliorée ainsi toutes les cellules commerciales, de la partie nord de l’avenue Jean Jaurès, sont en activité ou le seront dans les prochaines semaines.

En revanche, les rues Montesquieu et Sébastien Gryphe connaissent un taux de mitage supérieur à 40%, c’est l’une des raisons qui a conduit l’Association de Développement du Commerce du 7e arrondisement de Lyon à vouloir implanter son siège sur la rue Sébastien Gryphe (voir notre billet du 22 mars dernier).

Patrice Iochem, Chargé de Mission

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *