1er bilan des soldes d’hiver dans le 7è

soldes

 

Le 8 janvier dernier et ce pour 6 semaines, les commerçants du 7e, comme pour de nombreux territoires, ont débuté les soldes d’hiver. Il s’agit pour les commerçants d’une période importante qui permettra d’écouler les invendus et de reconstituer la trésorerie des magasins.

C’est dans ce cadre que l’association « Lyon 7 Rive gauche » à réalisé une enquête, à une semaine du début des soldes, auprès des commerçants, exclusivement des commerces d’habillement, situés sur les grands axes a savoir l’avenue Jean Jaurès, le cours Gambetta et la grande rue de la Guillotière.

 

Cette enquête met en évidence la difficulté de l’activité de commerçant en ces temps de crise. En effet, 64% des commerçants interrogés nous ont rapportés un début de solde plutôt moyen, quand 28% se disent satisfaits voire très satisfaits.

Sans grande surprise, les boutiques satisfaites de ce commencement sont en général des boutiques avec un positionnement haut de gamme. Les autres boutiques ayant d’ordinaire des prix bas, ne peuvent pas, ou peu réduire le prix de leurs marchandises. D’une manière générale, ce sont les premiers jours qui sont les plus probants, mais l’affluence décline rapidement par la suite.

En moyenne, les premières démarques des commerçants du 7e sont de -35% (entre -20% et -50%), et les prochaines démarques devraient débuter entre la semaine du 20 janvier, et le début du mois de février.

 

Quant aux soldes flottants en 2013, seuls 18% des commerçants interrogés en ont profités. Les raisons d’une si faible participation sont organisationnelles : il s’agit d’une surcharge de travail que ces commerçants déclinent volontiers, mais surtout, un souci d’équité, c’est-à-dire que nombreux d’entre eux refusent de pratiquer ces opérations flottantes, parc qu’elles nuiraient au reste des commerçants, forme de concurrence déloyale. Ainsi, pour bon nombre d’entre eux, il ne devrait y avoir que deux périodes prédéfinies de soldes dans l’année (été, hiver). De plus, et comme une logique commune, certains commerçants souhaiteraient que les soldes d’hivers débutent une semaine après, quant aux soldes d’été, une semaine avant.

 

Cette année par exemple, les températures relativement douces de ce mois de janvier n’ont aucunement aidées la consommation de produits d’hiver. Un décalage d’une semaine aurait permis de meilleures conditions pour la vente.

Enfin, et d’une manière générale sur toute l’année 2013, 54% des commerçants considèrent que l’année à été bien moyenne voire mauvaise pour 18%, contre 28% satisfaits.

 

Pour conclure, ces dernières semaines de soldes vont être décisives pour les commerçants qui souhaiteraient voir leur chiffre d’affaires augmenter, leur clientèle présente en boutique, et leurs produits, écoulés. Nous leur souhaitons bon courage pour terminer cette période de soldes.

 

Lyon 7 Rive Gauche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *